Accueil
OK

Nos missions

Découvrir la Beauce à travers une route touristique

«La Route du Blé en Beauce» est un des meilleurs moyens pour découvrir la richesse patrimoniale et les curiosités des villages beaucerons.

«La Route du Blé en Beauce», c’est une découverte atypique entre la Région Parisienne et le Val de Loire. Sous une unité plane, c’est une diversité de paysages (couleurs du ciel, vallées…), un terroir qui se découvre. Riche de ses habitants, son patrimoine ne l’est pas moins.
Le tracé principal de près de 600 Km traversent tous les Pays partenaires, et vous soumet des «échappées» plus intéressantes les unes que les autres.
Sur le Pays Loire Beauce, le tracé principal de plus de 100 Km, maintenant flèché,  met en avant trois thématiques :

  •  La Beauce des Mauves,
  •  Au cœur de la Beauce historique,
  •  La Beauce du sucre.

La Beauce des Mauves

Les Mauves sont spécifiques au Pays Loire Beauce. Ce réseau de rivières issu de la nappe phréatique de Beauce, donne un caractère particulier aux communes concernées : Baccon, Le Bardon, Bucy St Liphard, Coulmiers, Cravant, Epieds en Beauce, Huisseau sur Mauves, Meung sur Loire, Rozières en Beauce et Saint Ay.
Des éléments patrimoniaux rares permettent à la promenade d’enrichir notre culture :
 

  •  L’ossuaire de 1870, le cimetière et le retable de Cravant,
  •  La Tour télégraphe de Baccon et son musée,
  •  Le Château de Huisseau sur Mauves et son porche du XVème siècle,
  •  La Ville de Beaugency et son riche patrimoine,
  •  La Ferme de Flux à Lailly en Val,
  •  Les Puits de Messas,
  •  La Ville de Meung sur Loire, sa Collégiale, ses moulins, son château,
  •  L’Eglise de Saint-Ay et l’Herboretum,
  •  Le dolmen de Feularde à Tavers et la promenade des Eaux Bleues,

Au cœur de la Beauce historique

La Beauce a une position de carrefour à proximité de la région parisienne. L’Histoire de France s’est parfois jouée sur ces terres qui en conservent encore des traces.

  • La Monument de la Guerre de 1870 à Coulmiers ,
  • L’Eglise de Villeneuve sur Conie,
  • L’Eglise de Patay et la bataille de Jeanne d’Arc,
  • L’Eglise et l’Orgue de Saint Péravy la Colombe
  • L’Eglise Saint-Martin de Charsonville,
  • Le Dolmen de Pierre-Fenas et le chemin des Croix à Epieds en Beauce
  • L’église avec une pierre tombale et un confessionnal à Gémigny,
  • Les fermes beauceronnes (Lignerolles, Saint-Péravy la Colombe, Villamblain…) et leurs activités (apiculteur à Coulmiers, Eleveur de porc à Patay, …)

La Beauce du sucre

Les couleurs des paysages varient au fil des saisons et de la répartition des cultures. Les productions beauceronnes sont principalement des céréales, mais l’activité sucrière s’est intégrée depuis quelques siècles. Les sucreries sont au plus fort de leur activité en automne, et les montagnes de betteraves arrachées cachent parfois un patrimoine riche.

  • La sucrerie et distillerie d’Artenay,
  • Les Croix de la commune de Huêtre,
  • La Château de Chevilly et son Parc,
  • Le Moulin de Pierre d’Artenay,
  • Le Musée du Théâtre Forain, la Ferme Pédagogique du Château d’Auvilliers et l’Eglise Saint Victor à Artenay,
  • Les Eglises de Sougy et de Trinay,
  • Les Mares (Les Chapelles, …) et les Fermes Beauceronnes.