Accueil
OK

Bilan du programme Leader 2007 -2013

Le Pays Loire Beauce a bénéficié d'un premier programme Leader sur la période 2009 à 2015. Plus d'une centaine de projets ont été soutenus dans les domaines de l'agriculture, l'environnement et la culture grâce à l'enveloppe de 1,5 million d'euros.

Naissance d’une dynamique positive sur le territoire 

  • Par la mise en réseau des acteurs locaux, le dialogue instauré, notamment entre acteurs agricoles et environementaux ainsi qu'une meilleure connaissance des richesses du territoire
  • Un effet levier : 2/3 des porteurs de projet ont soit augmenté l’ambition et la qualité du projet, ou associé de nouveaux partenaires
  • Complémentarité avec les autres missions du Pays : animation, communication, mobilisation et investissement de nouvelles thématiques
  • une innovation, bien que relative : même s'il des difficultés à faire émerger des projets très innovants ont été ressenties, un réel intérêt d’avancer sur des projets nouveaux à l’échelle du territoire est clairement ressorti.
     

Les acteurs locaux ont souhaité prolonger ce qui a été initié de manière globale par Leader et au sein de chacune des thématiques d'intervention, malgré les difficultés liées à la gestion du programme comme les délais de paiement.

En chiffres

126 projets soutenus :

Une grande variété de projets, mais de grandes tendances :

  • Majorité de petits projets locaux axés sur la complémentarité des thématiques « agriculture durable », « environnement » et « culture ».
  • Priorité aux dépenses d’animation/fonctionnement ou investissements légers
  • Portage public prépondérant (2/3) – même porteurs pour différents projets (48 porteurs)
  • Localisation majeure des projets à l’échelle du territoire mais une localisation disparate des autres projets
  • Cofinancés en priorité par des dispositifs territoriaux

Montant de subventions de 320 € à 141 500 € (moyenne : 9 500 €), ce qui souligne la diversité des projets

Taux d'intervention Leade moyen : 35% du coût total soit pour 1 € de Leader, 2 € 85 investis localement

Répartition par thématique dominante du projet (en montants programmés) : 40% environnement, 15% agriculture durable, 31% culture et 10% transversal.

Les enseignements de la fiche action 1 « L’environnement au cœur de l’action du territoire »

Type d’actions/projets soutenus :

  • Etudes territoriales (Trame verte et bleue, charte paysagère et architecturale, Agenda 21…)
  • Actions de sensibilisation (Rencontres du Pays, conférence biodiversité, Herboretum, …)
  • Aménagements des communes (Toiture végétalisée, vis chauffante, poumon vert, mares…)
  • Initiatives favorables à la biodiversité (Valmares, Objectif zéro pesticide…)

Points positifs et négatifs issus de l'évaluation :

+ -

Sensibilisation et formation des citoyens et collectivités
Accompagnement d’initiatives positives à valeur d’exemple

Interrogations sur la ligne directrice entre les projets soutenus – champ d’action vaste
Interrogations sur les actions concrètes suites aux études

Préconisations pour la suite :

  • Capitaliser sur ce qui a été réalisé pour favoriser la diffusion des « bonnes pratiques » entre collectivités, associations… par une meilleure communication et l’échange d’expériences
  • Déclinaison des programmes d’actions issus des études
  • Se servir de l’Agenda 21-PCET pour donner les lignes directrices et agir sur les différents niveaux de complémentarité : connaissance/analyse, actions concrètes, diffusion des expérimentations, sensibilisation grand public.
Zoom sur un projet :  Valmares

Porteur de projet : Loiret Nature Environnement

Montant de l’aide : 42 000 €, soit environ 40% du coût total

L'association a animé pendant 2 années (2012 et 2013) une opération Valmares sur le Pays Loire Beauce. L'objectif était de sensibiliser dans un premier temps les communes puis les habitants au rôle des mares dans la biodiversité locale. Après un recensement des mares sur le territoire et la rencontre des communes concernées, le projet a abouti aux réalisations suivantes :

- Restauration de 8 mares
- Création d'un circuit de 12 mares sur le Pays
- Création d'une exposition suite à un concours photos sur les mares locales
- De nombreuses animations, conférences à destination du grand public
 

  Pour plus d'informations : http://www.loiret-nature-environnement.org/valmares/index.html

 

Les enseignements de la Fiche action 2 « Développer une filière locale d’efficacité énergétique »

Type d’actions/projets soutenus :

  • Une action de sensibilisation (Rallye des énergies)
  • Une étude de faisabilité (sur les taillis courte rotation)
  • Lancement d’une démarche globale (Plan Climat Energie Territorial)

Points positifs et négatifs issus de l'évaluation :

+

-

Lancement d’une démarche globale

Peu de projets, mais un intérêt des partenaires et acteurs locaux sur la biomasse

 

Préconisations :

  • Poursuivre la prise de conscience des acteurs locaux sur le changement climatique et sur les actions possibles localement
  • Renforcement de la sensibilisation pour l’utilisation de biomasse et écomatériaux (agir sur les débouchés)
  • Identifier la volonté et les leviers de la filière agricole dans ce domaine et étudier la faisabilité
     
Zoom sur un projet : Sensibilisation des acteurs du Pays aux questions énergétiques
  • Porteur de projet : Syndicat Mixte du Pays Loire Beauce
  • Montant de l’aide : 2 000 €, soit 51% du coût total
     

Dans le cadre de sa politique de développement durable et de l’Agenda 21, le Pays Loire Beauce souhaite développer des projets liés à l’efficacité énergétique sur son territoire. Une journée de sensibilisation a donc été organisée. Elle a été animée par la Chambre d’Agriculture du Loiret et le Pays Loire Beauce.

    

Les enseinements de la fiche action 3 « La Ferme Loire Beauce, laboratoire de la révolution doublement verte »

 Type d’actions/projets soutenus :

  • Une action de mobilisation (Observatoire Territorialisé des Pratiques Agricoles)
  • Des expérimentations (essais « Grenelle » du GDA, restauration des bordures de champ, diagnostic biodiversité des exploitations agricoles…)
  • Des actions de sensibilisation (Opt’irrig, …)
  • Un projet innovant (VEGET’EAU)
+ -

Dialogue autour de la démarche de progrès des agriculteurs
Partage des enjeux et objectifs pour une agriculture durable

Communication des résultats et valorisation
Manque de structures collectives porteuses et passage à l’action complexe
Difficultés ponctuelles de cofinancement

Echec d'un projet phare innovant

 

A l’avenir :

  • Capitaliser les projets et les partenariats innovants qui fonctionnent
  • Augmenter les exigences sur la valorisation et la communication
  • Poursuivre les actions agricoles en abordant la thématique agricole sous diverses entrées : énergie, eau, alimentation…
  • Identifier plus largement des partenaires agricoles pouvant porter des actions 
Zoom sur un projet : Expérimentation sur les bordures de champs et pieds de pylônes
  • Porteur de projet : Association Hommes et Territoires

  • Montant de l’aide : 15 500 € soit 18% du coût total

 

 

Les bordures de champs cultivés ainsi que les pieds de pylônes électriques jouent un rôle important en plaine céréalière pour le maintien de la biodiversité. Gérés de manière approprié ce sont des refuges pour la flore spontanée et de nombreux invertébrés. Ils représentent également une zone privilégiée pour la petite faune, offrent refuges et sources de nourritures en insectes, en graines...Malgré les avantages écologiques et agronomiques qu’offrent ces espaces, leur gestion est rarement optimisée pour tirer parti des atouts potentiels. Lobjectif du projet a été de déterminer "comment les restaurer le milieux dégardés" ?

  • Créer des milieux herbacés, diversifiés et pérennes : par le semis de fleurs sauvages, nous souhaitons que des milieux les plus naturels possibles se mettent en place.
  • Tester des mélanges de fleurs sauvages, en majorité vivaces.
  • Connaître l’impact de ces semis sur la flore adventice de la bordure et dans la parcelle, mais aussi sur des auxiliaires de cultures (carabes, pollinisateurs).
  • Travailler sur l’acceptation de telles pratiques, en lien avec la règlementation.
  • Étudier les filières d’approvisionnement pour de tels mélanges.
  • Proposer les techniques de mise en place de ces mélanges.
  • Promouvoir ces mélanges sur des bordures ou pieds de pylônes dégradés

Pour plus d'informations : http://www.hommes-et-territoires.asso.fr/site-content/13-nos-actions/24-valorisation-des-bordures-de-chemins-et-pieds-de-pylones-par-semis-de-fleurs-sauvages 

 

 

Les enseignements de la fiche action 4 « Circuits courts et diversification : pour une agriculture ouverte »

Type d’actions/projets soutenus :

  • Soutien à des initiatives individuelles (point de vente directe asperges, verger vente cueillette, moulins à farine biologique, séchoir ombelles d’oignons)
  • Initiation d’une démarche collective des producteurs (coordination par le Pays, études ADASEA et chambre d’agriculture)
  • Organisation d’un marché de producteurs
  • Actions de communication pour valoriser l’agriculture (Festiv’agri, Moissons de clichés…)
+ -

Des initiatives de diversification intéressantes
Des actions de communication ponctuelles positives

Pas assez de producteurs et de gamme diversifiée pour faire émerger des actions collectives
Interrogations sur les débouchés
Absence de concrétisation sur l’approvisionnement collectif à ce jour

 

 

 

Zoom sur un projet : Verger vente cueillette pommes
  • Porteur de projet : EARL Ollivier

  • Montant de l’aide : 3 900,92 € - soit 15,3 % du coût total

M. OLLIVIER a choisi de convertir 2 ha de son verger de pommiers actuel en verger self cueillette par un surgreffage avec de nouvelles variétés dont des variétés anciennes.
Le verger se situe aux abords de la Loire à vélo. L’arboriculteur a décidé de maintenir la variété originelle «Braeburn» sur 0,33 ha : les pommes ainsi produites sont réservées à la vente détail et à la réalisation de jus de pomme pour la vente directe. Une partie de la production est également vendue dans son magasin de produits locaux situé à proximité.
En parallèle, l’exploitant agricole a la volonté d’entreprendre une démarche pédagogique vers le grand public tout au long de l’année, hors récolte, avec des animations (cours de taille, partenariat avec association « Croqueurs de Pommes »...)

   

 

 A l’avenir :

  • Poursuivre l’action sur l’approvisionnement de la restauration collective
  • Axer sur une entrée « alimentation » : gaspillage alimentaire, consommation de produits locaux…
  • Associer plus d’acteurs de la filière (coopératives…)
  • Approfondir les actions de communication valorisant l’agriculture


 
 

Fiche action 5 « Action et diffusion culturelle sur l’environnement, l’agriculture et le patrimoine »

 Type d’actions/projets soutenus :

  • Des projets à l’échelle du territoire : Lettres du Pays, Loire Beauce Encyclopedia…
  • Des animations valorisant l’identité (Photofora, Tour Chappe, chemins d’eau…)
  • Les actions Route du Blé en Beauce (signalétique, carte des weekends…)
+ -

Des initiatives intéressantes, multiples et complémentaires
Un dialogue entre les habitants
Valorisation de l’image du Pays

Difficultés du portage de projets Leader pour les associations (notamment bénévoles)
Interrogation sur les critères
Interrogations sur le rôle de la Route du Blé

 

A l’avenir :

  • Poursuivre le soutien des actions culturelles sur l’identité
  • Préciser les critères et donner un (des) fil(s) conducteur(s) (échelle territoriale, développement durable, dialogue entre habitants…)
Zoom sur un projet : Lettres de Pays
  • Porteur de projet : compagnie des Fous de Bassan

  • Montant de l’aide : 94 000 € soit 42,5% du coût total

L’ambition de Lettres du pays a été de mettre à jour les multiples
façons dont les gens du Pays Loire-Beauce voient
et vivent leur pays, leur permettre de dire les émotions
qu’ils y ressentent, les bonheurs qu’ils y éprouvent, les
peurs qui les saisissent. Non pas les décideurs habituels
mais les gens mêmes, ceux dont le nom n’est pas
public mais qui, simplement, habitent dans ce pays ou
y viennent travailler. Cette étape a été appelée cette étape
Amorces et semences.
 

Puis ces mots ont été confiés à des « facteurs d’art »,
artistes ou artisans, qui ont répondu aux émois des expéditeurs
en y mêlant leurs propres émotions. Car l’art a
cette fonction : il n’est pas un loisir de privilégiés, pas une
affaire de spécialistes, il doit prendre place dans la vie sociale.
Levées et affluences, ainsi se nomme cette seconde
étape.


Les grandes fertilités, troisième étape, ont repris l’ensemble
des échanges en les organisant autour d’axes
forts. Elles se sont déroulées comme des kermesses mêlant
scènes et installations, expositions et moments spectaculaires
sur tout le territoire du Pays Loire-Beauce.

Les Lettres du Pays c'est :

50 réunions d'informations et 24 séances d'accompagnement pour 437 Lettres collectées, éditées en 3 tomes et publiées sur le site internet

40 Lettres sélectionnées lors des 15 "GPS" puis envoyées à des artistes ou artisans d'art appelés répondants

12 lectures-concerts

14 séances de préparation des Grandes Fertlités avec 140 participants

2800 participants aux 4 Grandes Fertilités

1 spectacle professionnel "Vin d'honneur" créé et joué sur le territoire et au delà

Pour plus d'information : www.lettresdupays.com